LE SPORT BUSINESS

[Interview] La Poste: 10 ans d’engagement aux côtés des arbitres

esprit-sportif-la-poste-rennes-lorient

Depuis 2007, La Poste s’est engagée dans un partenariat sportif original auprès des arbitres. Avec ses Journées Nationales de l’Arbitrage et différentes opérations, l’entreprise veut mettre en avant l’Esprit Sportif. Cette année, c’est Teddy Riner qui en était l’ambassadeur. 

Entretien avec Jean-Raphaël Gaitey, responsable des partenariats sportifs au sein du groupe La Poste.

LeSportBusiness.com: Quel était le programme des Journées Nationales de l’Arbitrage 2016 ?

Jean-Raphaël Gaitey: C’était les 15èmes journées que nous organisions. On peut dire que c’est le point d’orgue de notre programme Tous Arbitres, qui vit tout au long de l’année. Ces journées sont l’action la plus médiatisée.

Nous sommes engagés auprès de tous les acteurs du football, du rugby, du hand et du basket. Cette année, nous voulions valoriser les bons comportements, d’où la mise en place du carton de l’Esprit Sportif. On a proposé aux clubs de choisir 2 jeunes, sur chaque match, qui auraient fait preuve d’esprit sportif. Le tout valorisé par un tableau d’honneur dans les clubs et sur la galerie photo de notre site TousArbitres.com

On a fait la même chose dans le monde professionnel, sur 100 rencontres avec: des fanions offerts aux capitaines, des brassards pour les arbitres, des coups d’envoi qui sont donnés par de jeunes arbitres et des messages diffusés par les speakers dans les stades.

Le football reste votre engagement le plus connu grâce à la Coupe de la Ligue ?

Oui, c’est la vitrine pour l’ensemble de nos actions. C’est là qu’il y a le plus d’audience, c’est pour ça qu’on profite d’une belle affiche pour mettre en place une action événementielle. Cette année, on a choisi le match entre Rennes et Lorient pour proposer à 500 postiers, arbitres et supporters de déployer une grande bâche Esprit Sportif de plus de 700 mètres carrés face caméra. Des enfants de postiers accompagnaient les joueurs sur le terrain.

 Avec France Télévision, nous avons pu aussi proposer aux téléspéctateur d’élire, sur les réseaux sociaux, le joueur du match qui aurait fait preuve d’esprit sportif. C’est Benoit Costil qui a reçu le trophée des mains de Teddy Riner.

J’étais hier à Lyon pour le lancement de la finale de la Coupe au Parc OL. On va s’attacher à créer un autre événément pour valoriser les arbitres, le 1er avril 2017. 

costil-teddy-riner-la-poste

C’est un partenariat avec France TV ou il y a un échange commercial ?

France TV adhérait à cette opération spéciale mais il y a effectivement des frais techniques et un relai sur les réseaux sociaux de la chaîne qu’on a pris en charge. Il y a un accord commercial mais les commentateurs et les spécialistes ont adhéré à l’opération.

Une telle opération est plus compliquée à mettre en place sur un match de Ligue 1 ?

Non, c’est toujours possible. La Ligue 1 est un vrai roman mais c’est surtout un peu moins d’audience avec des médias spécialisés comme Canal+ et beIN. Les antennes de France TV sont plus larges et populaires.

Vous prolongez l’opération jusqu’à fin novembre avec un grand jeu concours…

On propose aux français, jusqu’au 20 novembre, de porter l’Esprit Sportif avec un visuel largement distribué dans les stades et téléchargeable sur notre site TousArbitres. Les photos les plus partagées et likées avec #EspritSportif seront récompensées. Nous offrirons 1000 places pour des rencontres sportives aux vainqueurs.

C’est aussi l’occasion de valoriser Paris 2024. Les valeurs communes entre notre engagement auprès des arbitres et notre soutien à Paris 2024, c’est vraiment l’esprit sportif.

Teddy Riner vous accompagne dans l’opération, vous aviez pensé à d’autres personnalités ?

Nous souhaitions quelqu’un qui soit exemplaire et parle à différentes tranches d’âge, notamment aux jeunes. Il fallait quelqu’un avec un grand palmarès, accessible et engagé pour le sport français. Le partenariat va se prolonger quelques mois.

Et avec les arbitres, leurs représentants ? Quels sont les retours ?

Nous avons peu d’échanges avec les syndicats même s’ils sont conviés. Nous sommes partenaires avant tout des ligues et des fédérations professionnelles. Les directeurs de l’arbitrage sont très satisfaits, ils ont beaucoup aimé l’engagement de Teddy Riner. Les médias ont beaucoup relayé nos opérations, c’est une bonne chose pour la fonction arbitrale.

Comme beaucoup d’entreprises, vous comptez plusieurs salariés qui sont aussi athlètes de haut niveau.

Cela fait 30 ans que nous sommes partenaire du Ministère des sports sur ce sujet. C’est important pour nous d’accompagner des personnes qui représentent la France sur la scène internationale. Aux JO de Rio, nous avions 3 salariés qui étaient en compétition: Yoann Diniz et Kévin Campion (marche) et Thu Kamkasomphou (tennis de table).

ekiden-la-poste

Vos autres salariés sont aussi impliqués, notamment avec l’Ekiden…

La finale de notre grand challenge Ekiden se déroule ce week end à Paris. A cette occasion, nous invitions une quinzaine d’équipe de postiers. Certains cherchent la performance avec de très bons temps et d’autres sont là pour la convivialité. Cela permet de rassembler nos salariés et de leur offrir un bon week end à Paris. Quand on est bien dans son corps et dans sa tête, on pense que cela fait de bons ambassadeurs dans nos établissements.