LOADING

Type to search

Actualités Tennis

Roland-Garros 2018: Jo-Wilfried Tsonga sur et en dehors des courts

Mathieu POPLIMONT jeudi 12 avril 2018
Share Button

A 32 ans (33 le 17 avril), Jo-Wilfried Tsonga ne pense pas encore à son après carrière mais le joueur est prévoyant. Il est investisseur dans plusieurs tournois français et associé au sein de l’agence d’hospitalités Factory SE.

Roland-Garros est un événement majeur de la saison de tennis. Autour des courts, plusieurs marques et entreprises s’activent. « Roland-Garros est le rêve de tous les joueurs français, j’y ai vécu des moments indescriptibles sur le court Philippe Chartier et espère rééditer cela en allant encore plus loin. A côté du terrain sportif, nous nous sommes associés avec Jean-François Caujolle et Vincent Paolini dans le domaine des Relations Publiques en étant agence officielle (Factory Sport & Entertainment) pour les tournois de Roland-Garros et du Rolex Paris Masters. C’est une expérience nouvelle pour moi et l’idée de prolonger l’émotion sportive avec nos clients au sein d’un lieu mythique m’a tout de suite séduit. Avoir le privilège de jouer sur les terres battues de Roland-Garros en étant détenteur de la Coupe Davis aura une saveur particulière. Notre équipe au sein de Factory SE a de l’expérience, j’espère y apporter ma touche personnelle pour créer une nouvelle histoire en dehors des courts », explique Jo-Wilfried Tsonga. L’agence fêtera cet été sa deuxième année de collaboration avec le tournoi parisien.

L’agence travaille toute l’année sur plusieurs grands événements comme les rencontres du XV de France, le prochain Grand-Prix de France ou des rencontres de football. Factory SE est aussi présent sur l’Open de Lyon et des Marseille, des tournois sur lesquels Jo-Wilfried Tsonga a aussi investi.

« Là encore, c’est une histoire d’amitié avec Thierry Ascione, Gaetan Muller et Jean-François Caujolle. Nous avons créé un tournoi dans un lieu unique – le Parc de la Tête d’Or – et la première édition a été fabuleuse pour moi avec mon premier titre sur terre battue. Tout a été réuni pour proposer aux fans et aux partenaires un événement qui a tout de suite trouvé sa place sur le circuit ATP : un plateau de joueurs hyper attractif, la chance d’avoir le soleil toute la semaine, des tribunes pleines et une super ambiance pour les joueurs. Lyon et sa région sont des terres de tennis, le public a tout de suite répondu présent. J’avais déjà ressenti cela avec le Tsonga Camp à Lyon. En tant qu’ambassadeur du tournoi, je m’implique surtout sur la partie sportive et je peux voir l’envers du décor avec nos équipes qui montent un événement dans un des plus beaux parcs naturels de France. Dominic Thiem et Jack Sock nous ont déjà confirmé leur venue l’an prochain et on va continuer à faire partager notre passion pour le tennis », se réjouit Tsonga.

Interrogé en marge de l’Open de Marseille par Lionel Maltese, Tsonga aime jouer dans le sud de la France: “Jean-François Caujolle nous accueille chez lui avec ses proches. Ils ont réussi à faire de ce tournoi un des plus attractifs du circuit et quand je vois le monde dans le Village des partenaires à la fin des matchs, c’est incroyable. Le tableau est toujours très relevé et je suis fier d’avoir gagné trois fois en ayant réalisé des matchs importants pour ma carrière, comme ma victoire contre Djokovic en 2009. C’est la même équipe depuis le début”.

Tsonga était cette semaine en visite au siège de son sponsor Babolat pour rencontrer les salariés. Une marque dont nous vous parlons dans le numéro 1 du magazine Le Sport Business. Opéré début avril, le joueur espère être de retour sur la terre battue cet été.

 

Crédit photo: Sindy Thomas

Share Button