LOADING

Type to search

Interviews

Steve Burggraf (BIG FERNAND) : “un galop d’essai avec le FC Nantes”

Mathieu POPLIMONT lundi 17 décembre 2018
Share Button

Steve Burggraf, le fondateur de la chaîne de restauration rapide et haut de gamme Big Fernand, est un entrepreneur qui aime le sport. Ce propriétaire de chevaux de course a décidé d’associer l’image de ses restaurants avec un club de football professionnel. Ce mercredi 12 décembre, le FC Nantes tentera d’effacer le Stade Rennais pour accéder aux quarts de finales de la Coupe de la Ligue.

Le Sport Business: Le sponsoring sportif, c’est une nouvelle stratégie ?

Steve Burggraf: Cela faisait déjà un ou deux ans que j’étais en contact avec le FC Nantes. On voulait une jeune équipe de Ligue 1 avec un style de jeu. La mauvaise passe du club en début de saison m’a remotivé à soutenir l’équipe car je n’aime pas trop lorsqu’on ne soutient que les gagnants. Il manquait du liant dans l’équipe et avec l’arrivée d’un nouvel entraîneur, je me suis dit que les choses pouvaient changer. Il restait une place sur le maillot pour la Coupe de la Ligue, c’était intéressant en termes de notoriété et de visibilité pour notre marque. Nous avons trouvé un deal financier et en avant la musique.

L’entrperise avait un lien historique avec Nantes et la région ?

Non pas du tout mais par contre, cela correspondait avec l’ouverture de notre deuxième restaurant à Nantes. Ce partenariat avait du sens, il y avait une actualité.

Vous aviez les moyens de faire plus que la Coupe de la Ligue ?

Les moyens, oui, on les a, mais c’est un galop d’essai. Il faut commencer humblement. Ce coup d’essai peut nous amener à être sponsor d’autres équipes et sur d’autres événements. Pas que dans le football.

Quel est le dispositif que vous avez mis en place pour activer ce partenariat ?

Nous proposons des opérations croisées aux supporters du FC Nantes et à nos clients. Il y a des invitations chez Big Fernand, des places en loges à gagner, des jeux concours, on a fait venir les joueurs chez nous, habillés en Fernand. On fait des choses qui nous ressemblent pour broder autour de l’événement. On ne peut pas compter que sur la faible notoriété de la Coupe.

Big Fernand en chiffres, qu’est ce que cela représente ?

L’entreprise est présente sur toutes les villes de plus de 100 000 habitants en France, avec une cinquantaine de restaurants, dont 4 à l’étranger. On réalise environ 70 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Quels sont vos objectifs pour cette nouvelle année 2019 ?

Continuer à ouvrir des restaurants et faire de la bonne qualité. Cela n’est pas très économique ce que je dis mais c’est ce qui fait venir les clients dans nos restaurants. Il y a beaucoup de nouveaux acteurs dans le burger et la restauration rapide haut de gamme. C’est important d’avoir des moments à soi et avec le FC Nantes, c’est le cas.

Share Button