LE SPORT BUSINESS

[Interview] Philippe Genin, 2000 matchs au micro

LeSportBusiness.com – Près de 3ans après notre première interview, Philippe Genin est fidèle au poste, toujours sur beIN SPORTS. Ce week end, à l’occasion du derby de Milan, il commentera son 2000ème match.  

LeSportBusiness.com: 2000 matchs derrière le micro, Philippe. Qu’est ce que vous ressentez ?

Philippe Genin: Sans trop en rajouter, c’est quand même une belle fierté. Parce que dans une carrière, je pense pas que beaucoup l’ont fait. Dire qu’on arrive à 2000, c’est fort.

Votre métier a beaucoup changé depuis vos débuts…

Philippe Genin: Je me suis adapté à l’évolution de la vie, comme tout le monde. Celui qui ne s’adapte pas, il ne dure pas. Les réseaux sociaux sont arrivés depuis plusieurs saisons maintenant et on s’en sert beaucoup dans l’échange et la communication. Des fois, c’est pas toujours sympa mais ça fait partie du jeu.

Vous en avez parlé avec vos confrères de cette 2000ème  ?

J’en discute avec mes copains mais je ne l’étale pas. Je compte mes matchs depuis le début, tout est noté dans des petits carnets. Je trouve que c’est sympa, c’est comme un joueur qui arrive à son 600ème match de championnat. C’est un truc important et à la fois très personnel.

Vous êtes toujours sur la série A cette année, c’est votre championnat. Mais on vous voit aussi sur d’autres événements…

J’ai toujours eu la série A, la Ligue 1 et l’Europa League. Même chez Canal, je n’ai jamais voulu abandonner le championnat français. J’aime bien être un peu partout et être présent sur tous les football.

Tous les lundi, j’interviens aussi dans le Football show, l’émission d’Alexandre Ruiz.

Vous ne faites plus équipe avec Bruno Cheyrou, pourquoi ?

Ca avait déjà changé l’année dernière, il y  a eu un petit remodelage et il était d’avantage présent sur la Ligue 1. A chaque fois que l’occasion lui est donné, il vient commenter avec moi. La sason dernière, j’ai surtout fait équipe avec Jérome Rothen, qui n’est plus sur beIN.

J’avais mis le pied à l’étrier aussi à Gréogry Paisley qui s’intéresse beaucoup au championnat italien.

Quelques journalistes ont quitté la chaîne cet été. Pas vous…

Tout va bien. Ca fait 4 ans qu’on est là, depuis le départ. Et même plusieurs mois avant le lancement officiel de la chaîne. Je pense que beIN aujourd’hui, c’est l’endroit où il faut être. On a tout et surtout un véritable plaisir à être sur la chaîne. La catalogue de droits est très large.

Et ce derby alors, vous le voyez comment ?

Pour moi c’est un joli cadeau, mon 2000ème match là bas. Ca va être un derby fort. On retrouve Milan sur le podium et une équipe de l’Inter qui n’est pas à sa place, avec un nouvel entraîneur. Stefano Pioli connait la Serie A, il ne débarque pas de la lune. Il aura eu 15 jours pour s’adapter, c’est à lui de bétonner ce rendez-vous.

Je commente aussi PSG-Nantes samedi après-midi et je pars dimanche matin pour l’Italie. On va ensuite enchaîner avec les coupes d’Europe.

Gros week end de football à venir sur beIN SPORTS: 9 rencontres de Ligue 1, le derby de Madrid, le choc de la Bundesliga entre Dortmund et le Bayern et le derby de Milan, avec Philippe Genin. Découvrez la bande annonce.