LOADING

Type to search

[Interview] Un chef d’entreprise se lance sur la Route du Rhum

Interviews

[Interview] Un chef d’entreprise se lance sur la Route du Rhum

Rédaction Le Sport Business lundi 03 mars 2014
Partager cette information

Rencontre avec un chef d’entreprise pas comme les autres. Pierrick Tollemer a décidé de relever tous les défis en 2014: trouver près de 200 000 euros de financement et participer à la mythique Route du Rhum. A l’abordage !

LeSportBusiness.com: Pierrick Tollemer, vous êtes un vrai entrepreneur. Quel est votre parcours ?

Pierrick Tollemer: Je travaillais dans la distribution de produits alimentaires. En fait, j’ai eu plusieurs activités atour de entrepreneuriat. Je suis aussi administrateur d’un groupement d’employeurs: une structure dans laquelle les salariés sont à temps partagés dans différentes entreprises, le but étant d’obtenir un temps plein via cette association. C’est une des activités que j’ai. Je suis en effet assez impliqué dans le monde de l’entreprise.

J’ai décidé de me lancer dans un défi à travers ma passion qui est la voile: participer à la Route du Rhum.

Comment est né ce projet ?

Cela date de novembre 2012. Le bateau, le trimaran, est un bateau qu’on a acquis avec des amis il y a 5 ans. Le but de ce bateau était d’en faire un lieu d’échanges. Nous avons créé une association autour de ce bateau. C’est assez rare pour ce genre de bateau, c’est même le cas unique.

Dans le prolongement de ces activités, j’avais envie de faire autre chose. J’avais envie de faire un peu de solitaire. Pas forcément sur ce bateau mais sur un plus petit. Puis en discutant avec des amis, j’ai appris que nous pouvions adapter ce bateau à la solitaire.

Il y a donc eu un gros travail de réaménagement ?

Oui, tout à fait. Le bateau est d’ailleurs encore en chantier. Nous adaptons certaines choses et nous en renforçons d’autres pour ne pas avoir de problème de maintenance.

Travaux en cours sur M'Pulse, le bateau de Pierrick Tollemer

Travaux en cours sur M’Pulse, le bateau de Pierrick Tollemer

Votre recherche de sponsors et de partenaires est en cours ?

Oui, ce n’est pas terminé. Cela avance bien. Je dois avoir les deux tiers de mon budget donc il m’en reste un petit peu à trouver.

Quelle était la somme à réunir ?

C’est un budget qui était de 185 000 euros. La somme doit me permettre d’amener de l’électronique à bord, d’acheter un jeu de voiles, une assurance pour la course et différents chantiers (peinture et étanchéité notamment).

Le départ est fixé le 2 novembre prochain. J’ai vu que vous commencez à communiquer sur Twitter, d’autres dispositifs de communication sont prévus ?

Il y a également une page Facebook et un site internet qui vient d’être mis en ligne. Nous avons eu des sollicitations de médias propres au monde de l’entreprise. Le journal Ouest France également. Les journaux de Voile ont aussi répondu présent.

Combien d’amateurs seront au départ de la course ?

C’est une bonne question. Les organisateurs prévoit entre 70 et 80 bateaux, on peut dire qu’il y aura une quinzaine d’amateurs. Vous savez, c’est un événement énorme pour la région: la course mobilise 2 millions de personnes la semaine du départ.

Vous suivez une préparation particulière pour cet événement, un entrainement spécifique ?

Ma particularité, c’est que je suis un amateur. Je découvre les différents sujets et je fais appel à différentes personnes. Pour la gestion du sommeil par exemple. Mais je fais aussi du sport pour me maintenir en forme. Et puis il faut continuer à superviser la maintenance du bateau et la recherche de sponsors pour pouvoir aller sur l’eau.

Une autre particularité de mon projet, c’est d’avoir créer un business club qui est en fait un club de supporters et aussi un club de rencontre des chefs d’entreprises de la région. On organise une fois par trimestre une réunion. La dernière portait sur la gestion du sommeil, chose très importante pour moi. Au delà de la problématique pour le navigateur solitaire, cela concerne aussi les horaires décalés en entreprise.

Le prochain événement sera en avril puisqu’il s’agira du ba baptême du bateau avec tous les partenaires.

Bonne chance Pierrick dans cette belle aventure. (Et comme le disait Georges Pernoud: « Bon vent ! »)

Pour suivre l’avancé du projet de Pierrick, vous pouvez le suivre sur son compte Twitter, sa page Facebook et vous rendre sur son site internet: www.pierrick-tollemer.fr

 

Crédit photo: Ouest France / Archives Marc Ollivier

 

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Rejeter