LOADING

Type to search

Interviews

Michael Tapiro (SMS): “L’école a pris un rythme de croisière”

Mathieu POPLIMONT jeudi 17 janvier 2019
Share Button

Michaël Tapiro est le directeur et le fondateur de la Sports Management School, une des toutes premières écoles à s’être spécialisées dans le sport business.

Le Sport Business: Comment se porte votre école ?

Michael Tapiro: L’école a pris un rythme de croisière et une situation internationale puisqu’elle est présente à Paris, Lausanne et Barcelone qui est tout nouveau. Nous travaillons actuellement sur la création de programmes plus internationaux mais aussi sur des programmes online. Nous avons près de 500 étudiants sur le campus principal à Paris.

Quel a été votre parcours avant de fonder SMS ?

Cela fait 25 ans que j’enseigne. J’ai enseigné à l’ESSEC, à Sciences-Po, à Dauphine et j’ai construit mon premier programme en management du sport en 2001, à l’ESG. J’ai animé ce programme jusqu’à la création de SMS, en 2009.

Dès 1999, j’avais créé une agence de marketing sportif avec des joueurs de rugby qui sont aujourd’hui à la retraite. Il s’agissait de Christophe Juillet et Marc Lièvremont.

On peut dire que le secteur a explosé. Sur le marché français, il y a maintenant beaucoup d’école. En quoi SMS peut se différencier des autres ?

Nous sommes un pure player, c’est à dire que nous ne faisons que du sport business de Bac à Bac+5. Je pense qu’il faut faire partie du monde économique du sport pour être compétent et proposer du concret aux étudiant. Le sport business est devenu glamour, toutes les écoles s’y mettent sans se rendre compte des enjeux. Les écoles font des copier-coller de notre programme et leurs étudiants n’ont pas l’ombre d’une mission ou d’un stage.

La notoriété d’une école se fait aussi beaucoup sur le réseau des anciens, le notre est de qualité et nous le mettons en avant. On a été les premiers à lancer un Bachelor. Notre MBA a aussi tout de suite très performant car il est professionnalisant. Certains étudiants ne nous rejoignent que pour ce programme.

Vous pensez aussi au Esport ?

Cela fait partie de l’économie. Je n’y joue pas mais j’y crois énormément. Nous avons des cours dédiés et très prochainement, nous allons lancer une compétition de Esport avec des étudiants partout en France. Je pense à un de nos anciens qui est chez Electronic Arts au Canada, c’est une composante du sport business.

L’école organise une conférence au mois de février, quel est l’objectif ? Développer encore le réseau ?

Le réseau, nous l’avons, nous n’en avons pas réellement besoin. Nous prenons souvent la parole. L’objectif est surtout de faire intervenir des gens qu’on connait bien et de marquer le coup sur une période charnière pour l’école et le secteur. C’est une autre manière d’agir et le sujet intéressera beaucoup de jeunes et de professionnels.


SMS organise également une journée portes ouvertes le samedi 2 février. Plus d’informations ici.

Pour ou contre la régulation du football international ? – Jeudi 21 février, à 18h.

Le débat sera animé par Michael Tapiro avec la présence exceptionnelle de Bruno Derrien, Vikash Dhorasoo, Pierre Rondeau et Richard Bouigue. Pour vous inscrire, c’est ici.


conférence sms sport management school

 

 

 

 

Share Button