LOADING

Type to search

Actualités Football

Arsène Wenger investit dans une start-up israélienne

Mathieu POPLIMONT vendredi 31 mai 2019
Share Button

Un an après son départ d’Arsenal, Arsène Wenger est loin d’en avoir terminé avec le monde du football. Il vient d’investir dans PlayerMaker, une solution innovante pour les clubs professionnels.

Où sera t-il lorsque les grands championnats européens vont reprendre au mois d’août ? En attendant de clarifier son avenir, Arsène Wenger a du temps pour lui. Il a participé à deux événements caritatifs au mois de mai: avec l’association Premiers de cordée et Kylian Mbappé, au stade de France, et à un match des légendes à Bordeaux pour l’association de Pascal Olmeta.

L’ancien coach d’Arsenal vient aussi d’investir dans PlayerMaker, une entreprise israélienne qui permet aux entraîneurs d’analyser une multitude de données grâce à un capteur placé à l’arrière des crampons.

Pour convaincre Wenger, le fondateur Guy Aharon est carrément allé dans le jardin du Français pour lui faire une démonstration avec de jeunes joueurs. La solution est déjà utilisée par plusieurs clubs comme Millwall, Wimbledon, Southampton, le Maccabi Tel Aviv ou Philadelphia, en MLS. Arsène Wenger a tout de suite été séduit: “J’ai été convaincu avec la première démonstration dans mon jardin. Je pense que c’est le système le plus précis et le moins dérangeant que j’ai vu. Ce que nous utilisions jusqu’à présent était un capteur à placer autour de la poitrine des joueurs et j’en ai vu beaucoup s’en débarrasser pendant les matches ou les entraînements”.

Arsène Wenger partagera son expertise et son réseau pour que PlayerMaker soit utilisé dans les centres de formation et les plus grands clubs de la planète.

 

Share Button