LE SPORT BUSINESS

Thierry Martinez (Caisse d’Epargne): “Etre utile aux sportifs français”

caisse d'épargne sport business

Former et accompagner les sportifs de haut niveau pendant et après leur carrière, c’est la mission que s’est fixée la Caisse d’Epargne. Les fédérations de handball et de basketball sont les premières bénéficiaires de ce dispositif.

Entretien avec Thierry Martinez, directeur de la communication de la Caisse d’Epargne.

LeSportBusiness.com : La reconversion des sportifs professionnels, c’est un sujet dont on parle de plus en plus. Ce sont vos fédérations partenaires qui vous ont demandé de l’aide sur ce sujet ?

Thierry Martinez : La Caisse d’Epargne a choisi d’être partenaire des fédérations de basketball et de handball car il y a une vraie compatibilité d’images, de valeurs et une volonté commune d’animer les territoires. Grâce à ces fédérations, nous nous sommes immergés dans ce milieu et nous avons pu rencontrer des joueurs, leurs agents et différents acteurs (agent de joueurs, syndicat de joueurs professionnels…).

En mai 2016, nous avons dévoilé notre nouveau territoire de marque « Caisse d’Epargne, vous êtes utile ». Cette promesse de marque n’est pas qu’un slogan, mais correspond à l’ADN des Caisses d’Epargne. C’est pourquoi, nous avons fait part aux fédérations de notre projet de développer un sponsoring utile.

Que ce soit avec Jean Pierre Siutat (président de la Fédération française de basketball),  Philipe Bana (Directeur Technique National pour le handball), les clubs professionnels ou les agents de joueurs, le sujet de la reconversion et de la formation s’est imposé naturellement.

Les athlètes du Team Caisse d’Epargne qui participeront aux prochains Jeux Olympiques d’hiver peuvent aussi bénéficier d’un accompagnement professionnel ?

Bien sûr. La Caisse d’Epargne est aussi partenaire de la Fédération Française de ski et du CNOSF. Si ces athlètes le souhaitent, ils pourront bénéficier de notre aide.

Quels sont les premiers résultats de ce dispositif ?

Nous avons accompagné deux anciens joueurs professionnels de handball : Benoit Lamon, qui jouait à Dunkerque, et Marion Cavalle qui joue à Vaulx-en-Velin. Ils ont tous les deux bénéficié d’un tutorat de la part d’un DRH de la Caisse d’Epargne de leur région. Ils ont ainsi obtenu une présentation de l’ensemble des métiers de la banque, mais aussi la possibilité de rencontrer  des entreprises en lien avec leur projet professionnel. En effet, grâce au réseau des dirigeants Caisse d’Epargne, ils ont été orientés vers d’autres entreprises, clientes des Caisses d’Epargne régionales, exerçant les métiers recherchés dans des secteurs d’activité très différents de la banque.

team caisse d'épargne

Vos salariés sont aussi au courant de l’opération ? Combien d’athlètes voulez-vous accompagner ?

Notre modèle est atypique car nous avons 16 Caisses d’Epargne régionales, indépendantes sur leur territoire. Mais évidemment, les salariés sont informés et sensibilisés à tous les niveaux du groupe.

Nous allons mettre en place des réunions mensuelles sur ce sujet, avec Richard Dacoury, parrain de la première promotion, et les fédérations, pour étudier chaque dossier. Il faut savoir qu’en handball par exemple, 44 athlètes sortent chaque année du cycle professionnel. La Caisse d’Epargne leur réserve la moitié des 24 places de la promotion, ce qui représente 25% d’une classe d’âge, ce qui est significatif.

La prochaine grosse actualité, ce sont les Jeux Olympiques d’hiver à Pyeongchang…

La Caisse d’Epargne est partenaire du CNOSF et ainsi de l’équipe de France olympique. Le  Team Caisse d’Epargne sera aussi présent dans toutes les disciplines de la FFS. Il y aura beaucoup d’animations sur notre communauté #EspritGlisse, pour les clients et les fans de sport. Certains pourront même gagner des places pour aller en Corée du sud. En interne, nos salariés sont informés régulièrement par notre réseau social interne. Dans les régions, les Caisses d’Epargne pourront inviter si elles le souhaitent certains de leurs clients.