LOADING

Type to search

Actualités Interviews Sports de combat

Tom Duquesnoy: « Grâce à l’UFC, ma carrière prend de l’ampleur »

Mathieu POPLIMONT mercredi 25 octobre 2017
Share Button

Nous avons retrouvé Tom Duquesnoy à l’occasion du Sportel de Monaco. Deux ans après notre première interview, beaucoup de choses ont changé dans la vie du combattant français qui fait aujourd’hui partie de l’UFC, la première organisation mondiale.

LeSportBusiness.com: L’UFC, vous en rêviez, c’est aujourd’hui une réalité. Vous sentez un intérêt supplémentaire autour de vos résultats ?

Tom Duquesnoy: J’étais déjà bien suivi par le public français car je faisais déjà des résultats à l’international, au BAMMA notamment où j’ai remporté 2 titres. L’UFC m’a apporté une dimension encore plus grande grâce à des médias importants aux Etats Unis et plus grand public en France. J’ai dépassé le cadre des médias spécialisés avec Le Monde, Libération, L’Equipe ou Canal+ qui se sont intéressés à moi. Ma première victoire à l’UFC a facilité les choses.

Vous étiez présent sur le stand de l’UFC au SPORTEL, pourquoi ?

Tout est une question d’organisation et cela tombait bien car j’étais dans le sud de la France pour donner des stages à Nice. C’était l’occasion de rencontrer des professionnels et des médias. Il y a un vrai travail d’éducation à faire auprès des médias car ils commencent aussi à voir l’intérêt du public français pour le MMA. Il y a un travail de porte parole à faire aussi, pour porter haut les couleurs et les valeurs du MMA. Il faut continuer à développer ce sport en France dans le but d’une éventuelle légalisation.

Il y a beaucoup de discussions autour de cette légalisation, vous avez déjà été en contact avec des politiques ou des représentants du Ministère des sports ?

La façon pour moi de développer le MMA, c’est de combattre à l’UFC et de donner un maximum de lumière autour de cette discipline et de participer à des événements comme le SPORTEL, qui a une résonance mondiale. Si il y a un travail politique à faire et qu’on me sollicite, je serai là avec plaisir. Je m’investis à fond pour développer l’image de ce sport.

Pourquoi pas un jour un UFC à Monaco, où toute la France se rendrait ? Cela fait partie des pistes qu’on explore en tous les cas.

 

Tom Duquesnoy face à Patrick William, au mois d’avril, lors de son premier combat à l’UFC. Une victoire acquise par arrêt de l’arbitre au deuxième round. Le 7 octobre, Tom s’est incliné face à Cody Stamman.  

 

Vous avez été approché par de nouveaux partenaires ?

Je me suis rendu à Montréal pour rencontrer l’équipe de management de Georges Saint Pierre (combattant emblématique de l’UFC) et j’ai signé avec la Creative Artists Agency (CAA), qui est spécialisée dans la gestion de carrière de personnalités et d’athlètes de haut niveau. C’est un nouvelle étape. CAA a des bureaux aux Etats-Unis et à Londres. Je vois que ma carrière prend de l’ampleur et j’ai besoin d’être bien entouré.

Qu’est ce que vous avez pensé des début de Tony Yoka chez les professionnels ?

Il s’entraîne à fond, j’ai vu qu’il était aussi aux Etats Unis. Il a le souhait d’aller au plus haut niveau et j’espère qu’il y parviendra. Pour ce qui est du niveau de ses adversaires que certains ont critiqué, c’est normal, cela va monter progressivement. Personnellement, je supporterai toujours les athlètes français.

 

Share Button