LOADING

Type to search

Actualités Cyclisme Interviews

Tour de France – Paul Barrocas (SKODA) : “A fond sur le vélo !”

Mathieu POPLIMONT mardi 03 juillet 2018
Share Button

Skoda soigne son sponsoring autour du vélo et l’ensemble est très propre. A quelques jours du Tour de France, entretien avec Paul Barrocas, le directeur marketing de la marque. Skoda a réalisé un premier semestre exceptionnel sur le marché français : 16 227 véhicules neufs vendus, un résultat en hausse de 21,7% par rapport au premier semestre 2017.

Le Sport Business : Skoda et le vélo, c’est une histoire qui dure…

Paul Barrocas : Le dispositif n’a cessé de prendre de l’ampleur. Il y a deux dates importantes à retenir : 2004, le début de note partenariat avec le Tour et 2015, lorsque Skoda est devenu sponsor du maillot vert. Tous les maillots sont compliqués à obtenir pour un coureur mais celui-ci nous a plu car il se remporte au sprint et il y a de belles valeurs : la difficulté, le dépassement de soi et la couleur verte, c’était la cerise sur le gâteau. Le contrat pour le maillot doit prendre fin au 31 décembre mais nous avons le temps d’en reparler.

A.S.O a publié il y a quelques jours de nombreux chiffres clés sur l’organisation de l’épreuve 2018. Que représente l’événement pour Skoda ?

Il y a 250 véhicules qui roulent, dont la voiture mythique des commissaires de course et je ne parle même pas des équipes. Avant la course, il y a aussi la caravane qui nous permet d’être au plus proche des spectateurs, c’est la partie festive. La moitié du public vient pour ce moment, c’est la tradition du Tour. La caravane nous permet de communiquer sur le maillot vert et la marque Skoda, avec des centaines de milliers de goodies distribués.

Si vous êtes partenaire depuis plus de 10 ans, c’est que les retombées sont bonnes pour Skoda…

C’est toute la difficulté du sponsoring, on ne peut pas avoir de vision précise sur le volume des ventes. Ce qu’on peut mesurer, c’est la notoriété de la marque et celle-ci ne cesse de grandir. Après chaque Tour de France, 50% des gens sur le bord des routes citent instantanément Skoda. Cette présence est bénéfique, c’est certain.

Nous voulons mesurer notre engagement dans le vélo en général. Au niveau local, avec les fédérations et les clubs, là on a une mesure précise des véhicules vendus.

On ne connaîtra pas le montant de votre investissement sur le Tour ?

On est très loin de l’investissement d’une équipe comme Sky, qui communique sur ses investissements. On fait quelque chose de manière humaine, proche des gens et des organisateurs. C’est un investissement important mais qui, comparé à quelques campagnes TV, est très raisonnable.

Il y a 3 domaines d’investissement : le vélo et au niveau international, le hockey sur glace et le motorsport. Skoda est d’ailleurs triple champion du monde ces dernières années en rallye. En France, nous sommes à fond sur le vélo. Si on veut faire les choses bien, il faut y aller à fond et le vélo est notre axe.

skoda we love cycling dandois bmx

Le local justement, c’est tout l’objectif de votre belle plateforme Skoda We Love Cycling ?

Cette plateforme est 100% vélo, c’est le positionnement de la marque. Ce lien a toujours existé mais depuis 2016, nous avons redéfinis cette approche avec cette plateforme aux couleurs de la marque, avec une charte graphique très esthétique. Le vélo, ce n’est pas que la route. C’est aussi le BMX, le VTT, il y a plein de disciplines et Skoda est au cœur de ces univers.

Au sein de cette plateforme, nous avons créé une Team Skoda. D’abord sur la route, en 2016, pour la fameuse Etape du Tour et il se trouve qu’un membre du Team a remporté l’épreuve. En 2017, nous avons lancé une équipe pour le triathlon et en 2018 une team VTT. Tout cela coûte cher mais on donne la possibilité aux amateurs de vivre comme des pros avec des équipements, des masseurs, un suivi dans la préparation… Matthias Dandois, notre ambassadeur pour le BMX, est un mutliple champion du monde. Il a une grosse communauté et touche beaucoup de personnes. Derrière tout ça : il y a de l’engagement, de la performance, de l’exploit et un message pour tous les amateurs. Notre message « La passion de rouler » s’adresse à tout le monde.

13 clubs Skoda We Love Cycling dans 13 régions. Un moyen de créer de l’engagement et de la notoriété sans but mercantile derrière.

Et avec la Fédération Française de Cyclisme ?

Depuis 2017, nous avons ouvert avec la FFC « La relève ». C’est une sorte de fondation, totalement soutenue par Skoda, pour révéler des talents. J’aimerai que le projet puisse aller jusqu’à Paris 2024. Un jour peuT6être, nous écrirons une belle histoire avec des champions. C’est un aspect un peu sociétal mais ça me tenait à cœur. C’est un partenariat financier et matériel mais pour le symbole, nous offrons à tous les jeunes des dréziennes Skoda, remis aux clubs chez des concessionnaires.

Qui sont vos ambassadeurs pendant le Tour de France ?

Notre ambassadeur principal, c’est Bernard Hinault. Il n’est plus sous contrat avec A.S.O depuis 2016 et ne sera plus physiquement sur le Tour. En revanche, les chauffeurs de notre programme d’hospitalité sont d’anciens coureurs. Ce programme est complet chaque année, c’est un programme vraiment fabuleux.

A la veille d’une étape, nos invités se retrouvent autour d’un repas haut de gamme avec d’anciens coureurs et des jeux concours. Le lendemain matin, ils peuvent rouler avec Stephen Roche, notre ambassadeur qui est aussi un grand champion (vainqueur en 1987 du Tour, du Giro et du Championnat du monde sur route). Les invités ont aussi accès au Village départ avant de vivre la course de l’intérieur et de survoler le peloton en hélicoptère.

Share Button