LOADING

Type to search

[Interview] Tennis: Fabrice Santoro toujours sur le court

Interviews

[Interview] Tennis: Fabrice Santoro toujours sur le court

Rédaction Le Sport Business mardi 24 juin 2014
Partager cette information

Fabrice Santoro ne s’est jamais éloigné du tennis. Actuellement au micro de beIN SPORTS pour commenter Wimbledon, nous avons pu l’interroger sur son après carrière et sa nouvelle vie. La petite balle jaune n’est jamais très loin.

LeSportBusiness.com: Fabrice, vous commentez le tournoi de Wimbledon au micro de beIN SPORTS. Les médias, c’est votre nouveau terrain de jeu ?

Fabrice Santoro: Me reconvertir dans les médias, c’est quelque chose que j’ai toujours eu envie de faire. Après ma carrière, je voulais connaître toutes les facettes du sport de haut niveau. J’ai tout de même fait 21 ans en tant que joueur professionnel.

Lorsque j’ai arrêté ma carrière, j’ai racheté le tournoi de Metz. Je voulais voir les coulisses de l’organisation d’un tournoi. Joueur, propriétaire d’un tournoi, dans les médias, spectateur aussi car il m’arrive de me poser dans les tribunes: j’ai fait le tour.

Il ne vous reste plus qu’à être entraîneur…

Exactement, c’est le dernier truc. Mais les contraintes me freinent un peu pour le moment.

A côté de vos différentes occupations, vous représentez aussi des marques ?

Oui, bien sûr. Je suis ambassadeur de Courrèges pour le textile, de Prince pour les raquettes. Bizarement, pendant Roland Garros, je commente pour une chaîne anglaise et Wimbledon, c’est en français avec beIN. Je fais aussi les interviews sur le terrain après les matchs.

Vous avez l’air d’apprécier votre rôle de journaliste sur le court. Qui vous l’a proposé ?

C’est la Fédération Française de Tennis. Les dirigeants sont venus me voir et m’ont dit qu’ils pensaient à moi. J’ai même pris des cours car Roland Garros, c’est un grand bateau et rien ne doit être laissé au hasard.

Ma force, c’est ma proximité avec les joueurs. J’ai quand même pris des cours pour apprendre à poser les questions, à tenir le micro, à me positionner par rapport aux caméras.

—-

Fabrice était pressé, il devait participer aux quarts de finale du Tournoi des Légendes Perrier, à Roland Garros. Il était associé pour l’occasion à Sébastien Grosjean. Les deux hommes se sont malheureusement inclinés…

Vous pouvez retrouver Fabrice Santoro sur son compte Twitter (@fabsantoro72).

N’hésitez pas à nous soutenir en nous rejoignant sur Twitter et sur notre page Facebook.

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Rejeter