LOADING

Type to search

Interviews

[Interview] We Are Tennis Fan Academy, une première à Paris

Rédaction Le Sport Business dimanche 08 novembre 2015
Partager cette information

Le BNP Paribas Masters s’achève aujourd’hui. Sur le court, c’est Novak Djokovic et Andy Murray qui s’expliqueront. Dans les tribunes, la We Are Tennis Fan Aacademy tentera de réveiller et faire bouger les spectateurs de la toute nouvelle AccorHotels Arena.

Sébastien Guyader est responsable du sponsoring, de la marque et de la publicité corporate pour le groupe BNP Paribas.

LeSportBusiness.com: Parlez nous un peu de l’engagement de la BNP dans le tennis et de cette initiative ?

Sébastien Guyader: BNP Paribas est un des partenaires historiques engagés dans le tennis, à tous les niveaux de la pratique. On veut vraiment menttre toute notre dispositif au service des fans et des vrais passionnés. En juin dernier, au moment de Roland Garros, on a décidé de lancer la We Are Tennis Fan Academy avec pour capitaine John McEnroe.

La première opération a eu lieu lors du quart de finale de la Coupe Davis au Queens, en juillet dernier. On a réunis 50 fans anglais et 50 fans français. Depuis, on a renouvellé le dispositif sur l’Open de Moselle, à Glasgow, en Belgique… On va l’organiser à nouveau sur la finale de la Coupe Davis, fin novembre. A chaque opération, on recrute de nouveaux fans. Il y a 10 jours, c’était à Singapour, l’opération est internationale !

Combien de personnes sont sélectionnées sur ce tournoi de Paris ?

Vendredi, il y avait 50 fans. Samedi, 100. Et la WATFA sera à nouveau présente pour la finale.
En juin, les personnes devaient nous envoyer leur candidature par vidéo et John McEnroe choisissait en live les meilleurs. On avait reçu 400 candidatures pour la Coupe Davis. Et pour ce BNP Paribas Masters, nous avons reçu une centaine candidatures. L’idée est de continuer ce dispositif pendant de nombreuses années et de faire que les tournoi où BNP Paribas est présent ne soient pas des tournois comme les autres.

Les organisateurs vous imposent quelques règles pour ne pas déranger les joueurs ?

En Coupe Davis, le côté patriotique fait qu’on est un peu plus habitués à avoir des ambiances chaudes et festives. C’est innovant et surprenant sur les tournois classiques. Notre objectif n’est pas de soutenir un joueur plus qu’un autre, c’est vraiment d’animer et ambiancer. Lorsqu’on voit le plaisir que prennent les fans, on se dit que c’est quelque chose qui a l’air de bien marcher. Il y a des discussions en amont avec les organisateurs pour respecter le tennis et le positionnement de chaque tournoi. On adapte l’Academy en fonction des événements.

Aujourd’hui, certains tournois nous demandent même d’amener l’Academy sur leur site.

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Rejeter