LOADING

Type to search

Actualités F1

A Abu Dhabi, il y a le Louvre et un Grand Prix

Mathieu POPLIMONT jeudi 16 novembre 2017
Share Button

La 10ème édition du Grand Prix d’Abu Dhabi se déroule dans un contexte favorable. Avec l’ouverture du Louvre en début de mois, la capitale des Emirats Arabes Unis souhaite devenir une place forte du tourisme au Moyen-Orient.

La capitale des Emirats, c’est Abu Dhabi et pas Dubai. Longtemps reléguée au second plan, la ville profite d’une belle campagne promotionnelle depuis début novembre. L’ouverture du Louvre à Abu Dhabi, inaugurée en présence d’Emmanuel Macron, a permis de rappeler que la culture faisait aussi partie de la stratégie de ce pays pour se tenir à l’écart des tensions régionales.

De la culture et du sport

Le mois de novembre, c’est un hasard, coïncide donc avec l’ouverture au public du Louvre et l’Etihad Abu Dhabi Grand Prix, le dernier de la saison, qui se tiendra le 26. Un beau symbole pour Abu Dhabi et les Emirats qui ont misé depuis longtemps sur l’accueil de grandes manifestations sportives et culturelles. C’est ce travail de diplomatie qui permet au pays d’entretenir d’excellentes relations avec les puissances occidentales. Alors que les tensions repartent entre différents acteurs (Arabie Saoudite/Iran/Yemen/Liban et Qatar), les Emirats tiennent leur position et ne sont pas inquiétés.

100 000 personnes attendues

Sur le circuit de Yas, construit sur une île artificielle où se trouve le musée-parc d’attractions Ferrari et des complexes hôteliers, il y aura peu d’enjeu sportif car Lewis Hamilton a déjà été sacré champion du monde. Mais les organisateurs ont prévu de nombreuses animations dont des concerts de Pink, Calvin Harris ou Craig David. La course, retransmise dans le monde entier, avait connu l’an dernier une pointe d’audience à 5 millions de téléspectateurs en Angleterre. Pour attirer les familles, une offre permettant aux enfants de moins de 12 d’accéder gratuitement au circuit a été mise en place. Il faudra compter entre 150 et 500 euros pour assister aux deux jours d’essais et à la course. Ce Grand Prix est un beau produit d’appel pour les Emirats qui préparent dès à présent l’après pétrole.

Un agenda chargé

Quelques jours après la F1, c’est le football qui reprendra ses droits. Du 6 au 16 décembre se tiendra la Coupe du monde des clubs avec notamment le Real Madrid. Les rencontres se disputeront entre Abu Dhabi et Al Ain, où avait longtemps entraîné le français Bruno Metsu. Les clubs européens posent leurs valises aux Emirats depuis plusieurs saisons, c’est le cas du Bayern Munich ou de Manchester City. L’année se terminera par le « Mubadal World Tennis Championnships », un tournoi exhibition qui rassemble 6 joueurs du circuit dont Rafael Nadal et Novak Djokovic. Là aussi, une façon de rivaliser avec Dubaï qui accueille un tournoi ATP depuis 25 ans.

 

 

 

Share Button