LE SPORT BUSINESS

Reprise de la Ligue 1: certains stades sont encore en chantier

La Ligue 1 et le football reprennent leurs droits ce vendredi soir et certains clubs ont profité de la trêve pour se refaire une beauté. Rapide tour de France des chantiers, petits et grands.

  • A Amiens, nouveau venu en Ligue 1, les supporters devront encore attendre plusieurs mois avant d’être à leur aise au Stade de la Licorne. L’Amiens SC est le club qui a entamé les plus gros travaux de rénovation, la faute à une toiture rongée par la rouille depuis 2001. A l’époque, l’entreprise chargée de la construction n’avait pas utilisé la peinture recommandée par le cabinet d’architecte. A la rouille s’est ajoutée la dégradation des vitrages, bref il faut tout refaire et ça prend beaucoup de temps. Cette saison, trois tribunes sur 4 pourront être utilisées par le public.Comme le rappelle L’Equipe dans son édition du jour, d’autres aménagements sont prévus: des nouveaux sièges avec dossiers, l’éclairage, la vidéoprojection… Budget total: près de 10 millions d’euros.
  • A Saint-Etienne, on a mis le paquet sur le centre d’entraînement. Le Coq Sportif, équipementier du club, a donné son nom a une nouvelle tribune de 400 places. L’espace médias, la salle vidéo pour les joueurs et un terrain synthétique ont aussi été refait pour un coût de 4 millions d’euros.
  • Le stade de l’Aube, à Troyes, connait aussi une nouvelle jeunesse. Des écrans géants qui ont vu leur surface doublée, une nouvelle boutique, une nouvelle sono… L’Equipe indique que le club a financé ses travaux pour un montant compris entre 0,6 et 1 million d’euros.

  • Claudio Ranieri et ses hommes auront la chance d’évoluer dans un magnifique stade de la Beaujoire. 25 000 sièges ont été changés (voir notre interview avec le directeur marketing du club) et 190 projecteurs LED installés (voir la vidéo). Le FC Nantes a réservé une enveloppe de 3,5 millions d’euros pour ces aménagements (peinture des charpentes, nettoyage du béton…).
  • Du côté d’Angers, il faudra attendre la fin d’année, “décembre ou janvier” selon le président Saïd Chabane. Le stade Raymond Koppa sera doté d’un nouvel éclairage et une des tribunes du stade sera couverte avec 1200 places supplémentaires. La facture est de 5 millions d’euros.
  • En Lorraine, à Metz, la tribune Est fait peau neuve. Les parties haute et basse sont séparées, une buvette a été installée ainsi qu’un auvent aux couleurs du club.
  • A Dijon enfin, une nouvelle tribune de 5000 places sera inaugurée le 16 septembre pour la réception de Saint-Etienne (près de 20 millions d’euros).